La température ressentie, bien qu’étant une donnée subjective, peut être évaluée en prenant la moyenne entre la température de l’air ambiant (Ta) et la température des parois (Tp) (murs pour l’essentiel mais aussi sols et plafonds).

La température de l’air ambiant ne donne en effet qu’une indication partielle sur la température ressentie. Une diminution de la température entraîne une augmentation des échanges par convection, ce qui, à son tour, augmente d’autant la sensation de froid. (Inversement, plus l’air est chaud, plus les échanges par convection sont faibles.)

La température des parois influe davantage sur la température ressentie car sous la zone de confort, au plus la température ambiante diminue, au plus c’est par rayonnement que les échanges se font entre le corps et les surfaces environnantes (parois). Il est donc important d’avoir une température de parois la plus homogène possible et favoriser les températures de parois proches de la température d’ambiance choisie pour obtenir un bon confort thermique.

La température de confort ressentie est aussi appelée température résultante sèche (Trs) ou température opérative, la formule simplifiée Trs = (Ta + Tp) /2 est valable pour autant que la vitesse de l’air ne dépasse pas 0,2 m/s.

Si nous prenons le cas d’une température extérieure de 0°C et une température d’ambiance dans une pièce de 20°C,

  • Si le revêtement mural de finition n’a pas d’isolant à l’arrière, la paroi intérieure va être selon les niveaux d’isolation des murs extérieurs de 12°C par exemple et la température ressentie ne va alors être que de 16°C.

confort-thermique-sans-isolant

  • Alors que dans le cas où le revêtement mural de finition est équipé d’un isolant à l’arrière (face lisse + isolant arrière de 3 à 5 mm), la température à la surface de ce revêtement isolant va être de 18°C donc devient très proche de la température de l’air intérieur et la température va être ressentie par la personne à 19°C donc comme étant beaucoup plus confortable.

Le fait d’avoir une isolation par l’intérieur juste à l’arrière d’un revêtement mural de finition permet donc que la température ressentie (moyenne entre la température de l’air intérieur et de la température de la paroi) soit beaucoup plus proche de la température d’ambiance et moins influencée par la température de paroi.

confort-thermique-avec-isolant

Ce système de revêtement mural avec isolation à l’arrière permet également de faire évoluer la température de la pièce beaucoup plus rapidement que ce soit vers le haut par du chauffage ou vers le bas dans le cas de conditionnement d’air.

Dans la gamme de produits thermiques que nous proposons, les revêtements les plus épais (5mm) offrent le meilleur confort thermique. Dans cette épaisseur nous proposons un revêtement à finition lisse et un autre à finition type maille en fibres de verre.

Pour en savoir plus, découvrez l’article sur :